fbpx

Pompe à chaleur


Présentes dans de nombreuses habitations, les pompes à chaleur (PAC) récupèrent les calories contenues dans l’air extérieur 
pour chauffer ou rafraîchir l’intérieur de votre logement, 
même à basse température. Silencieuses, éco-responsables et peu gourmandes en ressources, elles permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.
Faites une demande pour connaître les aides dont vous pouvez bénéficier. 

QUEL TYPE DE PAC ?

Pompe à chaleur air-air, air-eau : Choisissez le modèle adéquat en fonction de vos besoins et qui répond à votre budget.

Installation rapide

Les pompes à chaleur ne peuvent être installées que si votre logement dispose d'un espace extérieur aéré et d'un circuit de chauffage central.

ECONOMIES

Les Pompes à chaleur permettent de diviser jusqu'à 3 fois votre facture de chauffage et sont accessibles grâce aux différentes subventions et primes (la Prime Quelle Energie, TVA à 5,5%, crédit d'impôt à 30%...)

facile d'entretien

Les PAC de moins de 2kg de fluide frigorigène nécessitent un entretien régulier pour dépoussiérer l'unité extérieure. Dans le cas contraire un entretien annuel est obligatoire.

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Si vous souhaitez chauffer votre habitation avec un système de chauffage central, il vous faudra vous tourner vers une pompe à chaleur air-eau. Si vous ne disposez pas d’un système centralisé de chauffage, il faudra vous tourner vers une pompe à chaleur air-air.

Le chauffe-eau est une des sources principales de consommation d’énergies pour la production de l’eau chaude sanitaire. 

Bénéficier d'une subvention

Pour bénéficier de certaines aides proposées par l’Etat (Anah, prime énergie…), il faut que votre installation soit réalisée par un professionnel.  Pour ce faire, il vous faudra également disposer de la certification Reconnu Garant Environnement (RGE), indispensable depuis le 1er juillet 2014 pour l’Eco-PTZ.
Bénéficiez d’une prime pompe à chaleur en effectuant une demande.

Utilisez notre simulateur gratuitement pour savoir
si vous pouvez bénéficier d'une subvention pour l'installation
de votre pompe à chaleur

Obtenez une réponse en quelques secondes.
Réalisez un diagnostic énergétique complet avec l’aide d’un de nos agents PrimeEcoEnergie.fr!
Nous vous guiderons pour l’obtention d’une aide pour le financement de vos travaux d’économie d’énergie.

[[[["field1","equal_to","Coffee"]],[["show_fields","field6"],["hide_fields","field1"]],"and"],[[["field6","not_equal_to"]],[["show_fields","field3"],["hide_fields","field6"]],"or"],[[["field1","equal_to","Tea"]],[["show_fields","field7"],["hide_fields","field1"]],"and"],[[["field7","not_equal_to"]],[["show_fields","field8"],["hide_fields","field7"]],"and"],[[["field8","not_equal_to"],["field3","not_equal_to"]],[["show_fields","field11,field10,field12"],["hide_fields","field8,field3"]],"or"]]
1 A propos de vous
2 Votre habitation
3 Type de travaux
4 Vos coordonnées
Faites une demande pour recevoir un diagnostic complet pour vos travaux d'économie d'énergie.
Vous êtes ?
Dans quel type d'habitation souhaitez vous faire des économies d'énergie ?
Quel âge avez-vous?
Combien de personnes vivent dans votre habitation ?
Maintenant, quelques informations sur votre habitation
Combien de niveaux?
Quelle est la superficie de votre bien?
Vous avez bientôt fini
D'autres éléments importants concernant votre habitation...
Quelle forme de toit?
Avez-vous un toit ensoleillé?
Quel type de toit avez-vous?
keyboard_arrow_leftRetour
SUIVANTkeyboard_arrow_right





Les QUESTIONS QUI REVIENNENT

Une pompe à chaleur (PAC), aussi appelée thermopompe, est un dispositif permettant de transférer de l’énergie thermique (calories) d’un milieu à basse température (source froide) vers un milieu à haute température (source chaude).

Une pompe à chaleur aérothermique peut chauffer de leau si c’est un modèle air-eau couplé à un système de production deau chaude

Description

Les pompes à chaleur AIR-AIR sont réversibles, elles absorbent les calories contenues dans l’air extérieur pour chauffer ou rafraîchir l’intérieur de votre habitation. La pompe à chaleur Air-Air n’est pas connecté à votre système d’eau chaude sanitaire.

Pour fonctionner une source d’énergie est nécessaire. La pompe à chaleur a besoin de deux unités connectées pour fonctionner : une pour récupérer les calories de l’air et une seconde pour les diffuser à l’intérieur de votre habitation à l’aide d’un ventilo-convecteur fonctionnant avec un circuit de fluide frigorigène.

Le budget 

L’installation d’une pompe à chaleur air-air nécessite un investissement qui peut être amorti en quelques années grâce aux économies réalisées. Son prix varie en fonction de la surface du logement à chauffer, de son Coefficient de Performance, de sa puissance calorifique et des conditions météorologiques (plus les températures seront froides, plus la PAC sera sollicitée).

Vous pouvez compter entre 1.600 € et 2.800 € par unité intérieure installée et environ 100 € TTC par m² chauffé (d’après l’ADEME). Les puissances des pompes à chaleur (PAC) air-air se situent en moyenne entre 5 et 20 kW pour un coût total entre 6.000 € et 10.000 € selon les modèles et les caractéristiques choisis.

L’installation

L’installation d’une pompe à chaleur air-air s’effectue simplement à partir du moment où vous disposez d’un espace extérieur aéré pour faciliter l’installation de la première unité et d’un emplacement intérieur pour installer la seconde.

Son installation doit être réalisée par un professionnel. Pour les frais d’installation vous pouvez compter approximativement 10% du coût d’achat, ceux-ci sont généralement inclus dans le prix d’achat de la PAC.

L’étude

Si vous souhaitez faire installer une pompe à chaleur air-air, il vous faudra connaître le coefficient de performance (COP) et la puissance calorifique produite (entre 5 et 20 Kw). Le COP est le quotient de la chaleur produite par le travail fourni et se calcule par le nombre de kWh de chaleur produits pour 1 kWh d’électricité consommée.

Description

Les pompes à chaleur AIR-EAU ont deux particularités : celle de produire de l’air chaud pour réchauffer votre logement et celle de produire de l’eau chaude. Le principe est similaire à celui de la pompe à chaleur AIR-AIR qui vise à extraire les calories de l’air extérieur, excepté le fait que celles-ci sont réinjectées dans le circuit de chauffage central de votre habitation.

Son fonctionnement est simple : l’unité extérieure absorbe les calories de l’air et évapore le fluide frigorigène (réfrigérant). Le gaz produit est envoyé dans un compresseur qui est ensuite chauffé à haute pression. Enfin, le gaz termine sa course dans un condenseur qui, en libérant la chaleur rend le gaz liquide. La chaleur est ainsi diffusée par le circuit de chauffage central.

Le budget

 

Le prix d’une pompe à chaleur (coût d’achat et installation comprise) air-eau fluctue entre 7 000 et 15 000€, et peut atteindre plus de 20 000€ pour les modèles réversibles. Cependant, son investissement peut être rapidement rentabilisé grâce aux économies d’énergie réalisées et aux différentes primes écologiques auxquelles elle est éligible.

L’installation d’une pompe à chaleur air eau doit être réalisée par un professionnel. Pour les frais d’installation vous pouvez compter entre 10% et 15% du coût d’achat.

Les primes vous permettent de disposer d’un montant allant jusqu’à 4 000€ pour remplacer votre ancienne chaudière par une pompe à chaleur Air-Eau. 

L’installation

Les pompes à chaleur air-eau sont performantes et peuvent fonctionner avec des températures extérieures faibles (jusqu’à -10°C). L’installation d’une pompe à chaleur air-eau s’effectue aisément à partir du moment où vous disposez d’un espace extérieur aéré pour faciliter l’installation de la première unité et d’un circuit de chauffage central pour la seconde, toutes deux sont reliées par un circuit frigorigène.

Attention : la PAC air-eau nécessite des radiateurs à eau ou un plancher chauffant pour fonctionner. Dans le cas où vous n’en disposez pas, il vous faudra alors en faire installer.

Pour l’entretien de la PAC air-eau, il vous faudra nettoyer l’unité extérieure. Le coût de la révision annuelle oscille entre 100 et 300€.

Les subventions ou prime pompe à chaleur auxquelles vous pouvez prétendre 

L’investissement dans une PAC peut être réduit grâce à des subventions accordées par l’Etat, la région, le département, ou par l’Anah (Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat).

PAC air-air :

  • La prime énergie : permet aux industriels concernés de subventionner une part des éco travaux des particuliers en échange d’un certificat qui atteste de leur participation (certificat d’économies d’énergie).
  • L’éco-prêt à taux zéro est sans intérêts et vous permet de ne pas rallonger la durée de votre prêt. Attention elles sont éligibles lorsqu’elles sont intégrées à un ensemble de travaux et qu’elles affichent un COP supérieur ou égal à 3,3. Il faut également que le professionnel intervenant sur l’installation soit certifié RGE.
  • Les aides de l’ANAH : les subventions de l’Agence Nationale de l’Habitat sont accordées aux ménages modestes et pour un logement qui doit avoir plus de quinze ans. Cette investissement permet d’éviter les énergies fossiles et de subir la hausse des prix de l’électricité.

 

PAC air-eau :

Si vous choisissez d’investir dans une pompe à chaleur air-eau, vous pouvez bénéficier :

  • de la prime énergie qui peut représenter jusqu’à 30% du coût d’achat de la PAC air-eau. Son montant varie en fonction de plusieurs facteurs (localisation, revenu fiscal, composition du foyer, surface habitable).
  • du crédit d’impôt transition énergétique, qui peut s’élever à 30% du montant total des travaux réalisés. Pour l’installation de pompes à chaleur, on peut donc espérer bénéficier d’aides pour des montants allant de quelques centaines d’euros à plusieurs milliers.
  • de la TVA réduite à 5,5%,

Bon à savoir : En fonction de votre région, vous pouvez également prétendre à des primes locales, à titre d’exemple la région Ile de France propose une subvention d’un total de 1 300 euros pour l’installation d’une pompe à chaleur d’un coefficient de performance supérieur à 4 assurée par un professionnel certifié QualiPac.

Nous vous invitons à réaliser votre simulation ci-dessous pour connaître les offres dont vous pouvez bénéficier !

la prime énergie

Pour prétendre à la prime énergie, vous devez vous connecter sur leur plateforme en ligne pour remplir un dossier qui sera étudier auprès des services de l’Etat. Si vous êtes éligible, vous recevrez un chèque, un virement ou un bon d’achat avec le montant de la prime correspondante.
Demandez la prime ici

la prime conversion chaudière 

Vous pouvez directement vous tourner vers les offres commerciales proposées par les fournisseurs d’énergie, dans le cadre du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), et sur les sites www.ecologique-solidaire.gouv.fr et www.prime-chaudieres.gouv.fr)

OU vous pouvez vous même élaborer votre dossier conversion chaudière, cela signifie que vous devrez vous même assurer les différentes démarches ainsi que l’avance des fonds, également en faisant le choix des artisans…

Pour ce faire, vous devrez dans les deux cas faire appel à un artisan certifié ou à une entreprise RGE et choisir une offre provenant d’un acteur signataire de la charte « Coup de pouce ».

Le Crédit d’impôt Transition Energétique

Pour bénéficier du CITE, il vous suffit de remplir une ligne présente sur votre déclaration de revenus. Si vous avez effectué vos travaux en 2018, vous devrez les déclarer en 2019. Qu’il s’agisse d’une procédure par internet ou par papier, vous devrez demander le formulaire 2042-QE, des « Dépenses en faveur de la qualité environnementale de l’habitation principale ». Vous devrez inscrire sur ce formulaire les différents travaux réalisés et leur montant total TTC. A noter que les frais de main d’oeuvre sont exclus sauf concernant les travaux d’isolation. Vos factures doivent mentionner l’adresse et le lieu de réalisation des travaux ; la qualification RGE de l’organisme chargé des travaux ; des références et caractéristiques techniques des matériaux et équipements installés / utilisés ainsi que leur montant ; sans oublier de mentionner la date de visite obligatoire préalable aux travaux.
Faites-une demande ici

Fermer le menu